Les numéros spéciaux en France

Les numéros spéciaux en France envahissent notre quotidien et peuvent alourdir considérablement votre facture téléphonique. Les numéros surtaxés en France ont été créés en 1998 et ne sont pas toujours clairement identifiables auprès des particuliers. Découvrez les différents numéros spéciaux ainsi que leurs coûts.

Trois types de numéros spéciaux

Depuis le 1er octobre, une réforme est entrée en vigueur sur la règlementation de la télécommunication. Une transparence est exigée auprès des numéros spéciaux commençant par 08. Une signalétique sur les coûts d’’un appel envers des numéros spéciaux a été élaborée. Elle permet aux particuliers d’identifier clairement les tarifications des numéros spéciaux. Chaque numéro spécial est associé à une couleur. Les numéros gratuits sont en vert, tandis que les numéros à tarification banalisée sont en gris et ceux à tarification surtaxée en violet.

Les numéros verts

Les numéros vert sont gratuits et ne font l’objet d’aucune facturation. Tandis que les numéros gris sont facturés comme étant des appels banalisés ou « normaux ». Enfin, les numéros violet désignent les numéros surtaxés avec un coût à la minute et/ou un coût à l’appel. Le coût à la minute varie en fonction des numéros surtaxés entre 0,05 € et 0,80 € la minute.

Comment reconnaitre des numéros spéciaux ?

Les numéros gratuits commencent par 0800 jusqu’à 0805.
Les numéros banalisés commencent par 0806 jusqu’à 0809.
Les numéros surtaxés commencent par 081, 082 et 089.

Les 089 ont un coût très élevé et sont souvent utilisés par les services de support client et les médias.
Les 08088 sont gratuits et restent exclusivement utilisés par les services sociaux.

Tous les tarifs des numéros spéciaux sont consultables sur un annuaire inversé disponible sur le site internet InfoSVA.org.